Parcours starter : La transfiguration du banal

Vingt-huit élèves de 6e au collège Camille Claudel à Chevigny-Saint-Sauveur, ont participé à la réalisation d’un projet artistique imaginé par l’artiste plasticienne Aurore-Caroline Marty, dans le cadre d’un « parcours starter », projet de résidence d’artiste dans les collèges, porté par le Département de Côte d’Or.

Plongée dans l’univers de l’artiste

Dans un premier temps, la classe s’est plongée dans l’univers de l’artiste.

Lors de la visite de son atelier le 11 janvier à Dijon, Aurore-Caroline Marty a présenté sa pratique artistique en montrant quelques-unes de ses œuvres. Cette visite a éveillé la curiosité des élèves, qui pour la plupart, n’avaient jamais vu d’atelier d’artiste. Les nombreux échanges avec la plasticienne ont permis aux 6e de découvrir, dans l’intimité du lieu, le quotidien d’une artiste d’aujourd’hui, son parcours et toutes ses activités.

Création de sculptures

De retour au collège, des ateliers ont été programmés dans la salle d’arts plastiques, répartis sur deux semaines, en présence de l’artiste et des deux enseignants.

Le 1er atelier a été celui de la présentation du projet et des premiers questionnements. Chaque groupe a dû choisir un objet parmi une sélection apportée par l’artiste (vases, masques, porte-biberon, jouet d’enfant, fleurs artificielles, horloge, objet décoratif…). La réflexion s’est portée sur l’objet lui-même. L’objet, banal, du quotidien, parfois un peu kitch ou désuet, devait être analysé, décortiqué, pour en faire ressortir le maximum d’éléments graphiques qui évoquent son identité.

Dans de nombreux dessins, sont apparus des formes, des lignes, des courbes, des couleurs qui devaient ensuite servir de base de travail aux futures réalisations. Le but du projet était de réaliser une sculpture qui devait permette d’attirer le regard sur l’objet banal, dans une sorte de dialogue avec lui : une transfiguration du banal.

A partir des recherches graphiques, des croquis, des maquettes, l’artiste a proposé aux élèves, une réalisation 3D de leur projet. Ils ont ainsi pu se projeter plus facilement dans une réalisation concrète. Cela a été le déclencheur de la fabrication des sculptures.

Les élèves avaient à leur disposition différents outils, matériaux et peintures. Aidés par l’artiste et leurs enseignants, ils ont progressivement élaboré et construit leurs volumes dans l’effervescence d’une ambiance d’atelier. Ils ont ainsi pu pratiquer diverses techniques d’assemblage de matériaux, de façonnage de formes et de volumes, de mise en couleur.

Durant chaque séance, les élèves ont écrit leurs impressions, leurs expériences, leur ressenti dans un carnet de bord qui sera ensuite utilisé pour la rédaction d’un blog qui relatera toute leur aventure.

Exposition des œuvres

Le vendredi 25 janvier, les élèves ont pu dévoiler leurs 10 sculptures devant un public nombreux. Cette exposition a été l’occasion pour eux de devenir les médiateurs de leurs propres œuvres face à un public qui s’est montré curieux et impressionné par la qualité du travail accompli. Les élèves ont su, avec des mots justes, expliquer leur démarche et parler de leur pratique, ce qui leur a permis de prendre conscience de leurs apprentissages.

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Liberscol





Vous recherchez le site Internet de votre collège ?

Archives

Aide Liberscol

Inscription 1 match, 1 collège