Le collège Rameau fête les 50 ans de la Fontaine d’Ouche !

Les élèves du collège Rameau à Dijon ont travaillé sur la « Mémoire » à l’occasion de deux anniversaires : le centenaire de la Première Guerre mondiale et les 50 ans du quartier Fontaine d’Ouche.

Le 18 décembre, le collège Rameau à Dijon a participé aux commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale et aux 50 ans du quartier Fontaine-d’Ouche à travers une exposition des travaux réalisés par les élèves et le spectacle « Il était une fois la Fontaine d’Ouche ».

Imène Boubrika, conseillère départementale Junior

Des élèves de 3e A , C et E encadrés par leur professeur de français, Mme Maglica, ont présenté à des élèves de CM2, leurs travaux sur la Première Guerre mondiale.

François Sauvadet, Président du Département, accompagné de Catherine Louis, vice-présidente, et M. N’Diaye, conseiller départemental du canton, ont visité cette exposition, le 18 décembre. A cette occasion, ils ont profité des explications de Myriam et Fadel, sous l’oreille attentive de M. Montagne, Président des Anciens Combattants et de Mme Solono, habitante de Plombières-les-Dijon, qui a fourni de précieuses cartes postales envoyées par son grand-oncle à sa famille durant tout le conflit.

Il était une fois la Fontaine d’Ouche

Dans la salle du restaurant scolaire, une centaine de spectateurs (élèves, parents, personnels du collège et élus) étaient réunis pour assister au spectacle préparé par les 25 élèves de 6e A, option théâtre.

Depuis la rentrée, ils ont travaillé avec Mme Maglica et la comédienne et metteur en scène, Gwendoline Rothkegel, sur les 50 ans de la Fontaine d’Ouche. Cette classe bénéficie de 2h de théâtre par semaine.

Le public était entouré de panneaux réalisés par les élèves de l’option patrimoine, sur l’histoire de la Fontaine d’Ouche.

Alors que les derniers spectateurs s’installent, la musique démarre. Le spectacle « Il était une fois la Fontaine d’Ouche » peut commencer !

Ce n’est pas tant l’histoire du quartier qui est raconté bien que de nombreux éléments caractéristiques soient évoqués : le bus 3, la Fontaine du Rire, les pharmacies, les écoles, les magasins et le lac Kir, mais plutôt « une histoire » de la Fontaine d’Ouche.

Témoignages, slam ou instantanés de vie, ce spectacle propose modestement un regard porté sur ce beau quartier populaire et métissé, un regard ou plutôt 25 voix d’adolescents de 11-12 ans qui vivent et/ou côtoient ce quartier au quotidien.

« Je sais pas pourquoi on appelle ça une cage d’escalier… une cage… quelle drôle d’idée… On n’est pas dans une cage… On est en bas de l’immensité… L’immense cité »

A télécharger, le livret du spectacle « Il était une fois la Fontaine d’Ouche »


« Parfois je voudrais que les gens y voient autre chose de moi, pas qu’un p’tit rebeu qui fait des conneries ou qui va en faire. »

« Des fois je voudrais être celui qui réussit, celui que l’on félicite, celui qui a un jardin et une chambre rien qu’à lui. »

« Je m’appelle Denise, j’ai 73 ans j’habite ici depuis 1985. Et je crois bien que je vais mourir ici. Enfin c’est ce que je dis toujours à René mon mari, pour rigoler. Oh oui y’a des fois où j’ai eu envie de déménager à cause du bruit et des jeunes qui font les andouilles avec les scooters, mais comme me dit René : « ce sera pas mieux ailleurs » et c’est vrai, on sera pas mieux ailleurs. »

«  Je m’appelle Yacir j’ai 5 ans et demi. J’habite dans le gros  « timmeuble » là-bas et quand je regarde par la fenêtre la nuit je vois plein de lumières trop belles. J’ai pas le droit de prendre l’ascenseur tout seul. »

 

 

Témoignages poétiques et tendres de tous ceux qui aiment ce quartier, ce beau quartier, celui de la Fontaine d’Ouche «  Demi-centenaire, debout et fier » !

 La journée en images…

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Liberscol





Vous recherchez le site Internet de votre collège ?

Archives

Aide Liberscol

Inscription 1 match, 1 collège